forum de rp médiévale fantastique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation de Kôren

Aller en bas 
AuteurMessage
Kôren

avatar

Messages : 9
Écus : 165
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Elfe
Métier n°1: Mage blanc
Niveau:

MessageSujet: Présentation de Kôren   Dim 5 Aoû - 11:32




        « BLÖEM Kôren                            






        Il a oublié son véritable nom depuis bien longtemps maintenant, mais dans une seconde vie, un nouveau nom lui fut donné par un homme très important : Kôrenblöem. Une relique de la langue d’un pays oublié lui aussi, signifiant bleuet.



        __________________________


        → Age: Comme son nom, cette information s'est perdue dans les méandres du temps.

        → Race: Esprit

        → Famille: Oubliée aussi. Il ne reste d'elle qu'un vague souvenir fait d'ombres fugaces.

        → Métier I : Mage blanc spécialisé dans la magie de soin.

        → Métiers II : Elémentaliste eau.

        → Signe distinctif : Une peau bleutée et translucide sous la lumière lunaire, des oreilles pointues ainsi que des cornes aux extrémités rosées.

        → Taille : 1m86

        → Poids : Plus aucun depuis longtemps.


                             
        Physique




        Ignir détailla le jeune homme qui se tenait en face de lui aidé par la lumière de la Lune qui éclairait timidement le forum au sein duquel lui et ses compagnons venaient de terminer leur spectacle. Il l’avait remarqué alors qu’il faisait voler son flambeau au-dessus du premier rang de spectateurs, et ses yeux aux iris rosées, étincelantes sous la lumière des flammes qu’il maniait avaient manqué de le déstabiliser. Il l’avait surveillé, et le jeune inconnu ne le quittait pas du regard, on aurait même pu avoir l’impression qu’il n’avait pas fait cligner une seule fois ses paupières.
        Le numéro terminé, il avait erré, comme perdu, au milieu de la foule venant saluer les artistes avant de le regarder à nouveau et de s’approcher.

        Sa peau était teintée d’un bleu si délicat et irréel qu’Ignir crut un instant à une illusion. Elle lui rappelait les bleuets qu’il faisait pousser de très nombreuses années dans le passé.  Au-dessus de son front, il pouvait apercevoir de petites cornes s’élever au milieu de longs cheveux blancs et déstructurés, d’abord bleues comme sa peau puis se terminant par une pointe rose comme ses iris. De délicates oreilles pointues suivant le même code couleur semblaient indiquer que le jeune homme était un elfe, mais quelque chose dans l’aura qu’il dégageait semblait contredire cela.

        Vêtu d’un simple pantalon de toile noire s’arrêtant sous les genoux et d’une chemise de lin généreusement ouverte sur un torse d’éphèbe, l’elfe ne portait sur lui aucune ceinture ou accessoire. Pas même des chaussures. Il resta planté devant Ignir, comme persuadé d’être invisible. Maintenant qu’il l’observait de plus près, Ignir put apercevoir de petites tâches de rousseur parcourant son nez et ses pommettes rosées, ainsi qu’une large boucle d’oreille sur le lobe gauche. Ce jeune elfe avait la beauté d’un éphèbe, sublimé par ses caractéristiques physiques si rares et son aura envoutante. Les yeux d’Ignir ne pouvaient plus le quitter.

        « Le spectacle t’as plus ? » demanda-t-il en penchant la tête pour chercher le regard du jeune elfe.
        Ce dernier sursauta en écarquillant les yeux. Il dévisagea Ignir avant d’ouvrir la bouche et de la refermer aussi sec. Il regarda derrière lui. Personne.



                 
        Mental



        Ignir sourit, charmeur,
        « Ne soit pas timide, c’est bien à toi que je parle. »

        Le jeune elfe à la peau bleue ouvrit à nouveau de grands yeux. Il essaya de parler mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il se racla la gorge avec force, quand enfin un son pu sortir de ses cordes vocales,
        « C’était… Magique… » Cela ressemblait plus à un murmure qu’à de vraies paroles, mais au moins il avait pu produire un son, c’était déjà une grande avancée. Il pensa avec tristesse de toutes ces années à errer au milieu des vivants sans pouvoir trouver d’interlocuteur avaient dû finir par abîmer sa voix. Mais la joie d’avoir trouvé quelqu’un capable de le voir était si forte qu’il avait envie de parler toute la nuit durant.
        « Vous êtes illusionniste ? » Demanda-t-il, avec un regard si candide qu’Ignir ne put retenir un grand éclat de rire chaud de lui échapper.
        « Non pas du tout. Nous sommes élémentalistes, du feu principalement et de l’air pour certains membres de la troupe. Mais il sera plus aisé de nous appeler dompteurs de feu. »

        Le jeune elfe a la peau bleue ne pouvait détacher les yeux de son interlocuteur. Un grand brasier installé sur le forum pour réchauffer la troupe éclairait ses cheveux roux d’une teinte incandescente si vivante qu’on aurait pu croire qu’ils étaient faits de flammes. Il avait envie de toucher, de passer sa main au milieu des mèches et sur la peau de l’autre elfe, de tout redécouvrir de ce monde qu’il avait quitté sans avoir pour autant disparu. Sans vraiment s’en rendre compte -comme c’était bien souvent le cas- sa main obéit à ce simple désir sans qu’il ne puisse l’arrêter, et il toucha la joue de son aîné -du moins en apparence son aîné. L’homme sursauta à ce contact froid, ouvrit de grands yeux et plaça sa main par-dessus celle à la peau bleutée.
        « Tu es… ? »
        « Oui… »

        Ignir se demanda par quelle injustice un jeune homme si doux et dans la fleur de l’âge avait pu être condamné à mourir et à passer une éternité sous forme d’esprit, mais il comprit mieux cette aura surnaturelle qui l’entourait, et l’envie se faisant irrésistible, il lui demanda de rester un temps avec lui et l’invita à se promener un peu.  

        En peu de temps une complicité se noua entre les deux elfes, réunis au-delà du voile de la mort. Ignir apprit en l’observant que le jeune esprit n’était pas du genre à engager la conversation, mais qu’une fois lancé, il s’y sentait très à l’aise. Il n’avait aucun mal à parler de lui et livrer son histoire, mais de nombreuses années d’errance solitaire avaient effacé tous ses souvenirs de sa vie. Ainsi, cette nouvelle version de lui se montrait très douce, même presque candide, mais pas dépourvue d’un courage sûrement donné par sa condition de « mort sans vraiment l’être ». Il avait passé de longues lunes à déambuler de villes en villes, débarrassé des besoins comme manger et se reposer, cherchant désespérément quelqu’un de vivant capable de le voir, ainsi que la raison de sa transformation en esprit, mais avait fini découragé par ses échecs. Il avait même cru disparaître pendant quelques temps, et l’idée de devoir mourir une seconde fois l’effrayait au plus haut point.

        Sa vision du monde était merveilleuse, il décrivait avec candeur et des étoiles plein les yeux que d’être de l’autre côté du voile lui permettait de voir les énergies magiques, les auras, les autres esprits. Il voyait parfois des gens suivis par de nombreux esprits gardiens, des animaux ou des ancêtres, mais souvent ces esprits ne lui parlaient pas ou semblaient ne pas le voir, trop concentrés sur les leurs. Bien vite il devint l’inséparable confident et ami d’Ignir, tendre et protecteur mais toujours timide et réservé. Un peu désarçonné par l’humour et les relations sociales, il avait l’habitude de pencher la tête sur le côté lorsque quelque chose lui semblait étrange ou qu’il ne comprenait pas un mot ou une expression, et cela faisait rire l’homme auquel il s’était attaché. Il ne souriait qu’à lui, et en privé, et pour cela Ignir se sentait presque béni par les Déesses.



        Histoire





        Ignir


        « Tu ressemble à un bleuet. Si tu n’as plus de nom alors que dirais-tu de Kôrenblöem ? C’est comme ça que mes ancêtres appelaient cette fleur. C’est ma préférée. »
        Les yeux de l’esprit s’éclairèrent soudainement et remontèrent vers ceux du dompteur de feu. Ce nouveau nom ressemblait pour lui a une seconde naissance, et une émotion indescriptible le submergea. Il enlaça l’homme, un sourire immense sur les lèvres, le remerciant pour cette seconde vie qu’il venait de lui accorder en lui donnant un nom.


        Kôren ouvrit les yeux, le sourire aux lèvres, comme à chaque fois qu’il repensait à ce souvenir. Il passa distraitement la main sur le cuir vieillit de la sacoche que lui avait offert Ignir il y avait de cela de nombreuses années maintenant. Sa sacoche.

        Après leur rencontre, il n’avait pas quitté l’homme ni sa troupe avant le drame qui était survenu. Il avait pu bénéficier de nombreuses années de bonheur, écumant les villes avec les dompteurs de feu, se rendant autant utile que possible afin de remercier celui qu’il considérait comme son sauveur. Il exploitait sa maîtrise de la magie visiblement retrouvée au-delà de la mort pour soigner les brûlures et les petites blessures pendant les entrainements, et apprenait à contrôler l’eau pour aider à éteindre les torches ou les sécher et assurer la sécurité lors des spectacles. Ignir et lui avaient l’habitude d’aller se balader après chaque représentation, ils parlaient jusqu’à ce que le dompteur de feu tombe de sommeil, et Kôren le portait jusqu’au campement. En moins de temps qu’il n’aurait fallu pour le dire, ils étaient devenus inséparables. Toute la troupe était au courant de la situation de Kôren, ils l’avaient accueilli comme l’un des leurs, et n’avaient pas jugé lorsque lui et Ignir avaient entamé une relation plus intime. Aucun d’eux n’avait essayé de porter un jugement, ou n’avait même posé de question sur la nature de cette relation au vu de la condition de Kôren. Tant qu’ils voyaient leur chef heureux, ils l’étaient. L’esprit se sentit revivre pendant ces nombreuses années, même si l’inquiétude le gagnait au fil de la course des ans. Il avait fait promettre à Ignir de ne pas souhaiter se condamner à devenir un esprit pour rester avec lui. L’homme l’avait mal pris au début, mais après de nombreuses querelles et de longues nuits de débat, il avait accédé à la requête de son compagnon en échange de sa promesse de ne pas souhaiter disparaître s’ils étaient séparés, et de continuer à « vivre » et de faire le bien autour de lui.

        Cette promesse faite, la vie avait continué son cours paisiblement. Mais alors que dans l’ombre les forces du mal attaquaient le grand arbre Yggdrasil pour s’infiltrer dans notre monde, et que leurs premières engeances suintaient par les cicatrices de l’arbre Gardien, les premières maladies frappèrent les habitants. Ignir tomba malade. Une maladie aux maux incurables. Malgré tous les efforts de Kôren, qui s’épuisa presque à la tâche, son amour ne pouvait se remettre. L’esprit le veilla alors jusqu’à son dernier souffle, murmurant des mots réconfortants et évoquant leurs plus beaux souvenirs, berçant son compagnon jusqu’à ce qu’il s’éteigne dans ses bras. Il avait vu son esprit s’élever, et le réconfort de ses derniers mots avaient rendus la douleur de sa perte un peu moins insupportable.

        Après les cérémonies, Ignir avait été enterré à Amodam, la ville où il avait rencontré son compagnon et où sa troupe avait connu le succès. Quand l’heure fut venue, Kôren fit ses adieux aux autres dompteurs de feu, et entama son long voyage en Aëla. Il observait avec attention chaque visage qu’il croisait au milieu des foules, espérant y revoir Ignir. Il poursuivit de nombreux inconnus en ayant cru reconnaitre son amour perdu, se retourna de nombreuses fois en appelant son nom, mais aucun de ces vivants ne pouvait être son compagnon. Il écuma alors les cimetières ou les refuges d’esprits se trouvant sur son chemin, c’était plus fort que lui. Quelque chose en son for intérieur espérait secrètement le retrouver, mais quelque chose d’autre était malgré tout heureux que cela ne soit pas le cas, qu’il ne se soit pas condamné à une vie d’errance et d’amnésie, pour laquelle leur passé ensemble aurait été détruit et effacé de sa mémoire. Il s’infligea cette torture de nombreuses années, le temps que la douleur s’atténue un peu, avant de se concentrer sur sa promesse.
        Il savait que son amour lui avait été enlevé précocement par les forces du mal qui attaquaient Yggdrasil. Et il savait aussi que l’on recherchait des aventuriers pour essayer de trouver de quoi soigner l’arbre Gardien. Alors il honorerait la promesse faite à cet homme qui lui avait offert une seconde vie, et il lui offrirait un cadeau aussi beau que celui qu’il lui avait fait. Il vengerait sa mort, et célébrerai la vie de tous les habitants d’Aëla.

                 

        Autre




        ♠️ Comment avez-vous connu le forum ? : Par le bouche à oreilles et grâce aux magnifiques admins.
        ♠️ Code :Les patates sont nos amies, il faut les aimer aussi~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Mardraäk
Admin
avatar

Messages : 249
Écus : 1164
Date d'inscription : 19/07/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Métier n°1: Guerrier
Niveau: 16

MessageSujet: Re: Présentation de Kôren   Dim 5 Aoû - 17:43

Présentation validée avec un niveau de 7 !

_________________
           
                  
           
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-rpg.forumsgratuits.net
Kôren

avatar

Messages : 9
Écus : 165
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Elfe
Métier n°1: Mage blanc
Niveau:

MessageSujet: Re: Présentation de Kôren   Dim 5 Aoû - 17:55

Merci beaucoup !

_________________
"Je serai toujours avec toi. Dans chaque flamme sur laquelle ton regard se posera, du feu de camp à l'incendie de forêt, je brûlerai pour toi."

                   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Kôren   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Kôren
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre petit nid avant/après - Présentation des travaux
» présentation de Canard
» Présentation et RECHERCHE de maître d' APPRENTISSAGE
» nouvelle présentation recherche google
» Les Dactylorhiza. Un essai de présentation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre d'Aëla :: Préambule :: Présentations-
Sauter vers: