forum de rp médiévale fantastique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enora Sharp, l'amoureuse des océans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enora Sharp

avatar

Messages : 187
Écus : 1076
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 25
Localisation : Herm... Le rhum m'empêche de le discerner avec précision...

Feuille de personnage
Race: Humain
Métier n°1: Pirate
Niveau: 11

MessageSujet: Enora Sharp, l'amoureuse des océans    Sam 2 Aoû - 23:14

Mes salutations ! ^^

Bon, alors comme il faut bien commencer par quelque chose : ~Les patates sont nos amies, il faut les aimer aussi~
-Oh oui mon trésor, surtout coupées en petits cubes et rissolées dans un peu d'huile avec quelques herbes dessus..
//sbaff//
Voilà, ça c'est fait. Coucou Ana ! xD

Voici donc mon premier personnage, depuis le temps qu'elle attendait de venir jouer ici ! ^^

Nom:
Enora Sharp

Surnom:
Capitaine ! Toute autre improvisation d’un surnom vous vaudra de passer sur la planche ! Malandrin !  

Age:
Demander l’âge d’une dame ?! Une pirate en plus ?! Hum… 22 années passées à écumer les mers, voilà la durée de son existence.

Race:
Humaine

Famille:
Orpheline depuis ses 15 ans, sans frère ni sœur, Enora vit sans attache, aussi libre que le vent qui gonfle ses voiles.

Métier n°1:
Pirate des mers, moussaillon !  

Métiers n°2:
Illusionniste… Tiens, est-ce vraiment un géant en colère derrière vous ?

Signe distinctif :
Une cicatrice en forme de croix sous l’œil droit, laissée par une charmante soirée au milieu d’une taverne de Doven un peu trop bondée et surtout où l’alcool coulait un peu trop à flot.
...
Et une bouteille de rhum pendant à une ceinture...

Taille :
1m67 dans ses bottes de pirate. Il est interdit de dire qu’elle est plus petite sans !

Poids :  
60 kilos

Description physique:
Jeune fille aux longs cheveux châtains et indisciplinés, foncés par les embruns et l’action du Soleil sur le sel qui les recouvre, Enora est une jeune femme à l’apparence charmeuse. La plupart du temps vêtue d’un pantalon de toile noire très souple et bouffant, et d’une chemise blanche ceinturée d’un bustier de cuir foncé, elle se dresse fièrement dans ses bottes cirées à la perfection (cachettes d’une paire de dagues de secours), les cheveux aux vents et son tricorne à plume sur le crâne. A sa taille pendent de nombreuses ceintures, dont une chargée d’un pistolet dernier cri (Hein ? Acheté où ? Excellent question que voilà…) et du sabre de son défunt père. Son visage fin est serti de grands yeux marrons en amandes, toujours grands ouverts et emprunts d’une émotion indescriptible et mystérieusement intrigante. Sa peau halée par des années d’errance sur les mers est vierge de toute marque excepté cette cicatrice en forme de croix laissée par la bague d’un voleur de Doven qui avait tenté de lui dérober son or et son arme lors d’une soirée un peu trop arrosée. Loin d’en avoir honte elle la considère comme une marque d’honneur, qui montre à quiconque qu’elle ne se laisse pas faire. Et puis un pirate sans cicatrice, c’est pas vraiment un pirate n’est ce pas ?
La presque totalité de ses doigts est recouverte de bagues (exceptés son annulaire et son pouce gauche, ainsi que ses auriculaires) ses poignets sont serrés dans deux grands bracelets de force taillés dans le même cuir que son bustier, et à son cou pendent diverses amulettes de marins récoltées aux grès de ses aventures.

Description mentale:
Jeune femme ayant passé toute sa vie dans la piraterie, Enora n’est par nature pas quelqu’un de très sérieux, ce qui a expliqué son attirance pour l’illusion. Avec un amour incommensurable pour les alcools forts, la musique et les chants, la jeune femme profite de la vie et de l’amour autant qu’elle le peut, sans jamais trop s’attacher pour ne pas risquer de souffrir ou de faire souffrir. Profondément positive, elle se fiche de la taille de son navire, de sa richesse, de la prime posée sur sa tête ou même du nombre de marins à ses ordres (de toute façon elle peut vous donner l’impression qu’il y en a bien plus). Elle se contente de ce qu’elle a, prenant un immense plaisir à voguer sur les océans, loin de tous problèmes légaux, en profitant des paysages et de la tranquillité que lui offre sa condition, nichée à la proue de son navire, se perdant dans ses contemplations.
Drôle, malicieuse, joueuse, rêveuse et optimiste, elle semble plutôt facile à vivre au premier abord, mais attention ! Elle est comme les courants marins : indomptable, alors garde à vous si vous lui chercher des noises, elle peut vite se montrer hargneuse et rancunière, et elle ne manque jamais d’idées pour se venger d’un éventuel coup bas !
L’alcool la rend complètement euphorique (Mais pas manipulable pour autant ! Pour la coucher, il vous faudra tout un fond da cale rempli de bon rhum bien vieillit !). Riant et parlant bien trop fort, il n’est pas rare qu’elle se mette debout sur le bar ou même sur sa table pour chanter et entraîner tous les autres clients de la taverne dans laquelle elle et ses marins font escale dans une danse endiablée et assourdissante d’éclats de rires. Elle mêle parfois à ces danses quelques illusions, pendant lesquelles certains de ses équipiers ne se gênent pas pour alléger quelques clients de leurs écus, ou de leurs consommations… Eh oui on ne se refait pas…
Son statut de grande rêveuse lui confère une haine sans pareille pour les tueries et les gens sans scrupules (Non, elle et ses hommes ne sont pas sans scrupules eux aussi, ils laissent toujours quelques écus à ceux qu’ils détroussent ! Non mais oh !), et jamais elle n’a ôté la vie de ses mains, si ce n’est celle de quelques poissons, parce qu’il faut quand même nourrir les vieux loups de mer qui lui servent de marins.
Très attachée aux mythes et légendes de ses terres, et passionnée par les folklores des autres races du monde entier, elle est au courant de la rumeur circulant sur l’éveil du mal enfermé par les cinq Déesses originelles, et tente d’en apprendre plus à chacun de ses voyages, sans pour autant penser à se joindre à la quête des artéfacts anciens.
Voici donc une pirate au grand cœur, qui n’hésitera pas à tendre la main à quiconque en a besoin, du moment que vous lui plaisez bien !  

Histoire:
Nash Sharp, père d’Enora, était pirate depuis son plus jeune âge lui aussi. Alors que lui et ses compagnons mouillaient dans un port de Vëlgaya et prenaient du bon temps à la taverne, un client visiblement mécontent de voir des pirates dans son auberge favorite partit prévenir la garde royale qui débarqua peu de temps après. Tous les membres d’équipage se dispersèrent aussitôt, retournant le plus vite possible à leur navire, mais Nash fut coincé dans les rues bondées de la ville, et ses compagnons durent partir sans lui, tandis qu’il tentait de se cacher de la garde. Il fractura une fenêtre pour s’infiltrer dans une petite habitation aux apparences calmes, où il rencontra une femme bien surprenante, qui accepta de le cacher quelques temps : Eillen Flint. Et vous l’avez deviné, cette femme devient bien vite plus qu’une simple complice ayant accepté de le cacher. Il mit donc quelques temps sa vie de pirate entre parenthèses, fondant une vie de famille, tandis que son fidèle second Nils prenait soin de son navire et de son équipage, promettant de revenir les voir tous les ans, au cas où Nash changerait d’avis sur sa vie sur terre.
Mais après une année de bonheur, Eillen, de composition fragile, mourut en mettant au monde leur fille, Enora…Bouleversé par cette perte, sans plus aucune attache, et dans la peur d’être à nouveau traqué par la garde, Nash attendit que son navire pointe à l’horizon comme il était prévu, et s’enfuit sur les mers, emportant avec lui le souvenir de son amour, n’ayant que faire des croyances marines…
Enora grandit donc à bord du navire de son père, traitée comme une petite princesse par son équipage. Devenu un peu gâteux après des années en mers dis donc… Leur vie fut calme et tranquille, Nash apprit à sa fille –vrai rayon de soleil sur le navire- les règles de la piraterie -tandis que Nils lui apprenait les ficelles de l’illusion- et il lui légua son code de l’honneur personnel, que la jeune femme revendique maintenant haut et fort : ne jamais laisser ceux qu’on détrousse sans un sous, ne tuer que si c’est nécessaire, et surtout se montrer poli lorsque l’on aborde un autre navire ! Ils vécurent loin de tout tracas pendant de longues années, mais ce bonheur ne fut malheureusement pas éternel. Lors d’une nuit de tempête, leur navire pourtant renommé dans le monde marin fut attaqué par des pirates sans scrupules, qui pillèrent et massacrèrent tout sur leur passage… Pour sauver sa petite fille, alors âgée de 15 ans, Nash la confia à son second et à quelques hommes en qui il avait confiance, ainsi qu’une partie de son trésor et ils s’enfuirent dans un canot de sauvetage, disparaissant rapidement derrière les hautes vagues et le rideau de pluie, tandis que le capitaine et le reste de l’équipage défendaient leur navire jusqu’à leur dernier souffle…
Désabusés, effondrés et dorénavant sans plus aucun endroit où rester, les marins refusèrent néanmoins d’abandonner Enora, et la sacrèrent nouveau capitaine. Enora pleurait son père en cachette tous les soirs, tentant d’user de ses pouvoirs d’illusion sur elle-même pour passer quelques infimes minutes de plus avec lui. Mais ses essais se soldaient par de cauchemardesques visions, qui hantèrent ses jours et ses nuits pendant les nombreux mois qu’ils passèrent à terre, cachés dans une taverne plutôt « mal fréquentée ». Ses hommes se rendirent vite comptes de la situation, mais demander à de vieux loups de mer habitués aux chagrins et aux désespoirs de consoler une jeune orpheline de 15 ans est peu aisé. Alors ils firent de leur mieux pour tenter de remotiver la jeune fille, lui rabâchant sans cesse que les pirates ne sont pas faits pour être tristes, sinon ils deviennent de mauvaises personnes, que ce n’est pas ce que son père aurait voulut pour elle, qu’il fallait comme il disait toujours : « Profiter de la vie tant qu’elle est là, et laisser de côté la tristesse et les mauvais souvenirs ». Soutenue par ses hommes, Enora sortit finalement la tête de l’eau, et voulut reprendre la mer. Elle fit acheter à ses marins un bateau avec le peu d’écus qu’il leur restait, et le baptisa le Nash, puis ils reprirent la mer. De nouveau à l’eau, la première chose qu’ils firent fut de naviguer jusqu’à Doven, où ils construisirent dans un endroit isolé une sépulture pour chacun des membres d’équipages que les Déesses avaient repris, suivant les coutumes instaurées sur leur bâtiment depuis toujours. Celle du capitaine était la plus belle et la plus imposante : il veillerait sur ses hommes même depuis l’au-delà, et sa fille viendrait lui rendre visite à chaque fois que sa route la mènerait près de l’île des pirates.
Ils ne cherchèrent pas à retrouver leurs assaillants, persuadés qu’ils les rattraperaient un jour, ou que le kraken les aurait avant eux… Tout ce qui leur importait était de reprendre leur route, de sentir la mer autour d’eux, humer la brise marine, profiter de la vie tant qu’ils le pouvaient et voir du pays. Et le monde regorge de tant de merveilles qu'ils en sont encore là aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tystnad
Admin
avatar

Messages : 108
Écus : 878
Date d'inscription : 22/07/2014
Localisation : ...

Feuille de personnage
Race: Humain
Métier n°1: Elémentaliste
Niveau: 14

MessageSujet: Re: Enora Sharp, l'amoureuse des océans    Sam 2 Aoû - 23:39

Présentation validée avec un niveau 9, bienvenue à bord capitaine Enora o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Sharp

avatar

Messages : 187
Écus : 1076
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 25
Localisation : Herm... Le rhum m'empêche de le discerner avec précision...

Feuille de personnage
Race: Humain
Métier n°1: Pirate
Niveau: 11

MessageSujet: Re: Enora Sharp, l'amoureuse des océans    Dim 3 Aoû - 0:04

Merci beaucoup demoiselle Tystnad ! Depuis le temps qu'Ana me parlait de ce forum, très heureuse d'être enfin parmi vous ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enora Sharp, l'amoureuse des océans    

Revenir en haut Aller en bas
 
Enora Sharp, l'amoureuse des océans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la vie amoureuse d'un âne
» parade amoureuse ou petite crise de folie?
» Liubov's Enora ADOPTEE
» parade amoureuse chez les acaras bleus
» parade amoureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre d'Aëla :: Préambule :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: