forum de rp médiévale fantastique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .-[ Rás Mór Îl ]-.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rás Mór Îl

avatar

Messages : 34
Écus : 870
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
Race: Hybride
Métier n°1: Guerrier
Niveau:

MessageSujet: .-[ Rás Mór Îl ]-.   Mar 7 Juil - 23:48




        « Rás . Mór Îl                            








        __________________________


        → Age: 32 ans

        → Race: Hybride

        → Famille: Il y a bien longtemps de Rás Mór Îl n'a plus vu les membres de sa famille. Ce n'est pas comme s'ils allaient le reconnaître non plus. Ou plutôt, s'ils allaient vouloir les reconnaître.

        → Métier I : Guerrier

        → Métiers II : Mercenaire

        → Signe distinctif : /

        → Taille : 1m98

        → Poids : 75kg


                             
        Physique




        Blond, blonde, rousse, roux, brun, brune, cheveux rouges, cheveux bleus, cheveux verts, cheveux gris, cheveux blanc, yeux bleus, yeux verts, yeux jaunes, yeux rouges, yeux noirs, yeux noisettes, yeux blanc, grands yeux, yeux fins, yeux bridés, visage rond, visage ovale, visage carré, petit grand, de taille moyenne, plus grand que petit, plus petit que grand, gros, grosse, mince, musclé, musclée, bien habillé, habillé comme un clochard, habillé d'une armure, blond, blonde, rousse, roux, brun, brune, cheveux rouges, cheveux bleus, cheveux verts, cheveux gris, cheveux blanc, yeux bleus, yeux verts, yeux jaunes, yeux rouges, yeux noirs, yeux noisettes, yeux blanc, grands yeux, yeux fins, yeux bridés, visage rond, visage ovale, visage carré, petit grand, de taille moyenne, plus grand que petit, plus petit que grand, gros, grosse, mince, musclé, musclée, bien habillé, habillé comme un clochard, habillé d'une armure, blond, blonde, rousse, roux, brun, brune, cheveux rouges, cheveux bleus, cheveux verts, cheveux gris, cheveux blanc, yeux bleus, yeux verts, yeux jaunes, yeux rouges, yeux noirs, yeux noisettes, yeux blanc, grands yeux, yeux fins, yeux bridés, visage rond, visage ovale, visage carré, petit grand, de taille moyenne, plus grand que petit, plus petit que grand, gros, grosse, mince, musclé, musclée, bien habillé, habillé comme un clochard, habillé d'une armure.


                 
        Mental




        Niaise, niais, sérieux, sérieuse, drôle, têtu, gourmand, gourmande, haineux, haineuse, maladroite, maladroit, amoureux de la nature, amoureuse de la nature, séducteur, séductrice, personne facile, dur, colérique, futé, logique, respectueuse, respectueux, irrespectueuse, irrespectueux, bordélique, dérangé, double personnalités, triple personnalités, quadruple personnalités, se prend pour un animal, ayant une haute estime de lui même, niaise, niais, sérieux, sérieuse, drôle, têtu, gourmand, gourmande, haineux, haineuse, maladroite, maladroit, amoureux de la nature, amoureuse de la nature, séducteur, séductrice, personne facile, dur, colérique, futé, logique, respectueuse, respectueux, irrespectueuse, irrespectueux, bordélique, dérangé, double personnalités, triple personnalités, quadruple personnalités, se prend pour un animal, ayant une haute estime de lui même,niaise, niais, sérieux, sérieuse, drôle, têtu, gourmand, gourmande, haineux, haineuse, maladroite, maladroit, amoureux de la nature, amoureuse de la nature, séducteur, séductrice, personne facile, dur, colérique, futé, logique, respectueuse, respectueux, irrespectueuse, irrespectueux, bordélique, dérangé, double personnalités, triple personnalités, quadruple personnalités, se prend pour un animal, ayant une haute estime de lui même.


        Histoire





        « Chapitre I / Un être sans limite.                       




        Racontons l'histoire d'un homme, d'un homme qui a perdu son histoire au fil des années, au fils des péchés qu'il a commis dans sa vie. Cet homme s'appelle Rás Mór Îl et voici l'histoire dont il ne parle plus.
        Nous commençons notre récit dans un village proche de Vylka. Ce village était quasiment exclusivement composé d'hybride en tout genre. C'est ici que nous rencontrons Rás Mór Îl, du moins, lui en étant petit. De plus, le nom qu'il porte aujourd'hui n'était pas celui qu'il portait à l'époque. Il a oublié l'ancien, par volonté.
        Revenons donc à notre récit, quand il était petit, alors qu'il n'avait qu'un an, il appréciait déjà la luxure de la vie. Ses parents étant les plus riches du village était donc l'une des raisons principales du pourquoi. Une autre des raisons étant qu'il avait déjà cinq personnes qui s'occupaient du moindre de ses besoins, de ses caprices. Il grandissait donc paisiblement, entouré d'or et d'amour. Mais il grandissait croyant que tout lui était dû et permis. Quand il cassait un vase d'une valeur immense, lui ne recevait aucune punition. En revanche, la servante qui avait ramassé les morceaux, se coupant les bouts des doigts, se faisait réprimandée pour les actes du jeune homme. Quand il déchirait de ses dents de louveteaux les toiles brodées d'or et d'une valeur inestimable, tout le mode l'ignorait. Même quand il blessait les servants et servantes de ses griffes aiguisées. Même quand il tuait de petits animaux, par plaisir de tuer. C'était un enfant à qui on avait jamais appris les valeurs de la vie, qui ne différenciait pas le bien du mal. Pourtant c'était un enfant et il était rusé, intelligent, il savait qu'il pouvait tout faire. Alors, il se permettait tout, sans exception. Il grandit, atteint l'âge sensible de l'adolescence vers ses onze ans. Et comme il entrait dans l'âge ingrat, ses colères et ses demandes étaient bien plus fréquente qu'à l'habitude.  Etant gâté et assisté, il faisait plus de 100 kilos pour à peine 1m50. Il était en obésité morbide, les médecins s'inquiétant pour sa santé et sa famille aussi. Il ne bougeait pas de ses journées, tout ce qu'il voulait il l'avait dans son lit. Il mangeait tout ce qu'il voulait quand il voulait. C'était le paradis pour lui, mais pas pour son corps. Chaque jour qui passait, il prenait d'autres kilos et ses parents commençaient à s'inquiéter. Et ils n'appréciaient pas le fait que leur fils était un gros, ils voulaient pouvoir montrer leur fils, leur fierté, mais avec un poids qui leur convenait, pas un poids qui satisfaisait leur fil. Il s'inquiétait plus de son apparence que de sa santé. Alors les deux parents décidèrent de passer un marché avec le jeune gâté : il perdait des kilos et il aurait une maison à lui tout seul. Il s'est donc attelé à la tâche pendant deux ans pour perdre tout le poids qu'il fallait et enfin quitter la maison familiale. Il en était heureux et soulagé, disant que ses parents lui demandaient trop de choses. Mais vu qu'il ne les voyait qu'une fois par semaine, quand ils avaient le temps, personne n'avait envie de croire le jeune garçon.
        Arrivé dans sa nouvelle maison personnelles, entouré de ses quinze servants, il commençait déjà à en profiter. Il avait treize ans et il remplissait déjà les conditions physiques du peuple en question de beauté. Il était déjà très grand et comme bon nombre d'hybride, il était magnifiquement beau. En pleine adolescence, plein de fougue et d'envie, il commençait à découvrir un autre aspect de la vie : les femmes. Après ce plaisir exquis de la chair auquel il succomba, il avait déjà atteint ses seize ans et avait plus de mille conquêtes. Du moins, il avait arrêté de compté un bon moment avant d'arriver à ce chiffre. Sa nouvelle maison était une débauche et les servantes étaient presque toutes à ses pieds. Presque ? Oui une jeune fille de famille pauvre ne voulais pas de lui. Il utilisait toutes les techniques pour la séduire, mais en vain. Il passait le plus clair de son temps à tenter de la courtiser.
        Mais au bout d'un moment, il n'avait plus envie et commis l'irréparable. Il la viola avant de brutalement la tuer parce que selon lui "elle criait beaucoup trop pour une fille qui était si muette avant". Le corps de la jeune fille était presque déchiqueté, les griffes du jeune homme ayant meurtri la peau qui était si douce de la demoiselle. Son visage était déformé, il manquait certain de ses membres. Les servants avaient eu l'ordre de nettoyer cette "saleté". Il jetèrent donc les restes de son corps dans le fleuve non loin de la maison.
        Deux mois étaient passés, tout le monde connaissait le crime de cet homme et pourtant personne n'osait le punir. Les femmes venaient de moins en moins dans la demeure du meurtrier, beaucoup évitaient l'homme cruel. Mais ce dernier ne remarquait rien, vivant dans son petit monde heureux d'être roi du monde, de son monde.





        « Chapitre II / La punition.                        



        Progressivement, les serviteurs de la maison partaient, ne pouvant plus supporter de servir cet homme qui avait tué une jeune fille qui ne faisait que son travail. Mais le jeune maître ne remarquait rien. Jusqu'au jour où le dernier serviteur quitta la maison. Il se retrouvait donc seul dans cette immense maison. Et c'est alors la première fois de sa vie qu'il comprit la signification du mot solitude. Il se nourrissait comme il le pouvait, récupérant des aliments dans les placards. Il ne savait pas faire à manger, ni même gérer une maison, ni de l'argent. En somme, il ne savait rien faire. Il était prisonnier de sa solitude et de sa cruauté. Tout le monde se moquait de lui dés qu'il sortait. Il découvrit alors la honte. Tout le monde s'amusait à lui faire mal, lui lançant tout qui passait sous leur main. Il découvrit alors la peur. Ses parents refusaient de le faire rentrer chez eux, clamant qu'ils n'avaient jamais eu de fils. Il découvrit alors la trahison.
        Un mois passait ainsi, les jardins était en piteux état, mais ce qui était bien plus endommagé c'était l'intérieur. Tout était sale, chaque pièce avait son lot d'objet entassé sur le sol. (Si quelqu'un a lu cette histoire, précisez dans les commentaires que vous aimez les libellules, j'aimerais voir combien lisent réellement l'histoire !) Encore une autre chose était endommagée, c'était le jeune homme qui avait commencé à perdre du poids, qui était également sale et apeuré. Il vivait dans le noir, ne sachant pas utiliser une bougie. Il ne savait également pas utiliser l'eau et ne pouvait ni se laver ni boire. Il buvait dans la rivière, dehors. Mais il restait enfermé dans cette maison. C'était le seul endroit où il se sentait en sécurité. Et fermer la porte à clé était surement l'une des seules choses qu'il savait faire. Pendant des jours entiers, les gens du village venait frapper à sa porte, hurlant des insultes, écrasant des cadavres d'animaux morts sur la porte et les fenêtre, lançant des œufs, lui hurlant de mourir. Mais le jeune homme ne comprenait pas ce qu'il avait fait de mal. On ne lui avait jamais appris, pourquoi est-ce qu'il le saurait ? Ce n'est pas quelque chose qu'on sait, c'est quelque chose qu'on apprend. Il n'avait appris que la luxure depuis sa naissance, il ne savait rien d'autre.
        Puis, le jour où sa solitude avait atteint deux mois, que les habitants du village avaient commencés à se calmer, un jour beaucoup plus calme que les autres commença. Personne ne vint réveiller le jeune homme avec des insultes, il pu aller boire dehors sans recevoir ne serait-ce qu'un seul déchet domestique sur le visage. Même toute l'après midi était paisible. Il se demandait vraiment ce qui se passait. Alors il alla au delà de la forêt qui le séparait du village. Mais à l'endroit où était avant le village se trouvait une autre forêt. Non. Ce n'était pas ça. La château n'était plus à sa place oui, c'était le château qui avait changé de place. Il se retrouvait alors dans un endroit inconnu. Mais ça le soulageait, il pourrait commencer tranquillement à vivre en paix. Il ne se demandait pas plus comment ça avait pu arriver, tout ce qu'il savait c'est qu'il n'était plus avec les villageois, et ça pour lui c'était la plus belle des choses. Il rentrait alors dans son château et ferme la porte derrière lui. Mais au moment où la porte se ferme, quelqu'un frappe contre. Interloqué, il se demande qui peut bien être ici, dans cet endroit perdu. Était-ce les villageois ? L'avaient-ils retrouvé ? C'est avec beaucoup d’appréhension qu'il ouvrait la porte doucement et derrière cette porte se trouvait une jeune fille, d'environ son âge, seize dix-sept ans. Elle lui souriait grandement. Et elle lui rappelait quelque chose, peut-être l'avait-il déjà vu quelque part ?

        «Bienvenue par ici, j'ai vu que votre maison et je me suis dit "Chouette ! Un nouveau voisin !"
        - Je... Je ne sais pas comment je suis arrivé ici pour être exact...
        - Vous êtes surement arrivé par magie !»

        Ensuite, la jeune fille rigola, cachant ses lèvres derrière sa manche d'une grosseur plus épaisse que le bas de son haut.

        «Mais devriez-vous pas me remercier ? Je viens de vous souhaiter la bienvenue ici ! J'ai été gentille avec vous ! Alors remerciez-moi !
        - Re... Remercier ?...
        - Oui ! Dites moi merci !
        - Mer... Merci ?
        - De rien ! Ça me fait plaisir ! Puisque vous avez été poli avec moi, je veux bien vous aider pour quelque chose ! Avez-vous besoin de quelque chose monsieur ?
        - ... J'ai... J'ai faim... ?
        - Je peux vous faire à manger si vous le voulez ! Je sais très bien cuisiner les tartes aux pommes !
        - Oui, je veux bien... Mer.. Merci ?»

        De nouveau, la jeune fille se mit à rire derrière sa grande manche, fermant les yeux à chaque fois. Puis doucement, elle pousse la porte pour entrer dans la maison. Elle plisse les yeux et vient poser sa manche sur son nez.

        «Quelle horreur ! Quel est cette odeur !
        - ... Je n'ai rien lavé depuis environ trois mois... Enfin, je ne sais pas comment faire...
        - Ah oui ? Vous voulez que je vous apprenne ?
        - ... Pas vraiment mais je suppose que je n'ai pas vraiment le choix si je veux vivre dans une maison potable et habitable...
        - Hi hi hi ! Que vous êtes drôle ! Je vous invite à venir chez moi ! En attendant qu'on nettoie votre maison ! D'ailleurs je pense que vous aussi vous avez besoin d'être lavé !
        - Vraiment ? Je peux venir chez vous ? Je peux prendre une douche ?
        - Bien évidemment !
        - .. G.. Génial !
        - Ah ! Ah !
        - Hu ?
        - Vous avez oublié quelque chose monsieur !
        - Oubli... Ah ! Oui, merci ! Mh.. Comment vous appelez vous ?
        - Je m'appelle Rás ! Heureuse de faire votre connaissance ! Comment vous appelez vous ?
        - Je... Je ne sais pas.»

        Il ne voulait pas donner son prénom, de peur que la jeune fille ait eu vent de ce qu'il avait fait.

        « Alors que dites-vous de vous nommer Mór ? Je trouve ça plutôt jolie !
        - Très bien... ? Merci encore..
        - Tu écoutes très bien, Mór !
        - M.. Merci ?»

        Disait-il, un peu étonné d'entendre quelqu'un lui parler familièrement. Mais il allait enfin pouvoir revivre correctement, avec l'aide de cette jeune fille.
        Mais ce qu'il ne savait pas c'était que cette jeune fille était la sœur de la servante qu'il avait tué. Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi l'aidait-elle ?



        « Chapitre III / La découverte de la vie.                      





        Autre




        ♠ Comment avez-vous connu le forum ? : -
        ♠ Code :-




_________________


Dernière édition par Rás Mór Îl le Sam 18 Juil - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rás Mór Îl

avatar

Messages : 34
Écus : 870
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
Race: Hybride
Métier n°1: Guerrier
Niveau:

MessageSujet: Re: .-[ Rás Mór Îl ]-.   Lun 13 Juil - 14:35

Physique : Pas commencé
Mental : Pas commencé
Histoire :
- Chap 1 / Fini
- Chap 2 / En cours d'écriture

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Mardraäk
Admin
avatar

Messages : 247
Écus : 716
Date d'inscription : 19/07/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Métier n°1: Guerrier
Niveau: 16

MessageSujet: Re: .-[ Rás Mór Îl ]-.   Sam 18 Juil - 22:28

J'aime les libellules!

Ton personnage est horriblement intéressant. L'histoire est vraiment prenante et j'ai hâte de lire la suite! Rien qu'avec ces deux chapitres de ton histoire j'ai envie de te mettre 10.

_________________
           
                  
           
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-rpg.forumsgratuits.net
Alban Ardawaën

avatar

Messages : 56
Écus : 970
Date d'inscription : 12/07/2015

Feuille de personnage
Race: Elfe
Métier n°1: Barde
Niveau: 10

MessageSujet: Re: .-[ Rás Mór Îl ]-.   Sam 18 Juil - 22:52

Bonjour bonjour, Enora Nasazel et moi on aime les libellules.

Ton histoire est vraiment incroyablement prenante. J'étais scotché devant le chapitre II et j'ai vraiment hâte de connaître la suite.
C'est super bien pensé et bien romancé, elle fait vraiment un effet incroyable, et le sujet me touche énormément, ce garçon à qui on n'a jamais appris les différences entre le bien et le mal et qui ne comprend pas ses fautes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rás Mór Îl

avatar

Messages : 34
Écus : 870
Date d'inscription : 07/07/2015

Feuille de personnage
Race: Hybride
Métier n°1: Guerrier
Niveau:

MessageSujet: Re: .-[ Rás Mór Îl ]-.   Sam 18 Juil - 22:58

Nan mais arrêtez je vais prendre la grosse tête au final '^'

Mais merci beaucoup, c'est très encourageant et ça fait énormément plaisir. J'espère ne décevoir personne avec la fin de mon histoire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .-[ Rás Mór Îl ]-.   

Revenir en haut Aller en bas
 
.-[ Rás Mór Îl ]-.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre d'Aëla :: Préambule :: Présentations-
Sauter vers: